Arts et culture

À Morsang-sur-Orge, Pauline Riveaux expose sa « génération perdue »

Au Café Curieux, l’artiste Pauline Riveaux expose jusqu’au 7 décembre 2021. Celle qui estime faire partie de la « génération perdue » s’attache à décrypter son époque à travers les toiles qu’elle compose. Foisonnement d’objets, phrases qui interrogent et grand sens du détail : l’artiste propose « Compositions ».

« Il faut du chaos en soi pour enfanter une étoile qui danse ». Cette citation de Nietzsche, choisie par Pauline Riveaux pour son exposition, est une introduction à son travail. Née en 1984, diplômée des Beaux-Arts en 2011, l’artiste a commencé en peinture par la figure humaine, notamment, mais « par lassitude, je suis passée à la composition d’objets » explique-t-elle. Ne souhaitant pas faire de « gentille peinture », ses tableaux sont plutôt un moyen de « pousser un coup de gueule ».

Des tableaux dans le tableau

Bouteilles de bière, photographies, déchets, matériel de peinture… Ses œuvres mettent en scène des intérieurs foisonnants où règne le chaos : « il s’agissait de parler du bordel de son temps et de dresser un portrait de cette génération perdue ». Çà et là, des messages : « harcelement sexuel », « this is not painting this is suicide », « people like me to die young », « dieu est mort ».

Détail d'un tableau de Pauline Riveaux, exposition au Café Curieux à Morsang-sur-Orge. Photo LC-M'Essonne
Détail d’un tableau de Pauline Riveaux, exposition au Café Curieux à Morsang-sur-Orge. Photo LC-M’Essonne

Pauline Riveaux explique sa démarche : « ce ne sont pas des messages personnels, mais un travail sur ma génération. » Ainsi, à travers sa peinture, l’artiste interroge sur la place de la femme ou par exemple, sur ce qui va être jeté. « On peut trouver de la poésie partout, même dans une poubelle. La lumière qui se reflète dans une canette peut être très jolie » souligne Pauline Riveaux. Et les reflets, lumières ou matières n’échappe pas à l’artiste qui s’attache à « repoétiser le monde » à grand renfort de détails et de précision.

« On peut trouver de la poésie partout, même dans une poubelle. »

Pauline Riveaux


Avant tout travail de peinture, elle met en scène ces compositions de façon méthodique puis les photographie. « Ce sont des objets de mon quotidien et il y a un gros travail de photographie. Je rajoute toujours des objets car la photo est un peu plate. […] Il faut que ce soit dynamique, confie-t-elle. Je modifie souvent la perspective pour avoir une vue de plongée et former des tableaux dans le tableau. »

Détail d'un tableau de Pauline Riveaux, exposition au Café Curieux à Morsang-sur-Orge. Photo LC-M'Essonne
Pauline Riveaux compose des toiles de grand format où foisonnent des objets du quotidien. Photo LC-M’Essonne

En pratique :
Compositions, exposition de Pauline Riveaux au Café Curieux à Morsang-sur-Orge (2 bis rue Colas), accompagnée des créations sur objets et des textes réalisés lors des ateliers de l’association Intersection.
Entrée libre, aux heures d’ouverture au public (téléphoner au 06 31 77 80 22) jusqu’au 7 décembre 2021.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Bonjour, bien que la publicité représente un faible revenu, elle représente un petit soutien au maintien du magazine. Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Bonne lecture sur M'Essonne !