Cheshire, rêverie post rock

Finaliste des tremplins musicaux de Brétigny et de Rock en Seine en 2019, sélectionné pour Essonne en scène en 2020, rien ne semble arrêter Cheshire dans son chemin vers la conquête du public. Onirique, l’univers de ce jeune groupe essonnien est porté par la voix de Mégane et ses textes – en français – qui laissent place à l’imagination. Du post rock poétique.

Thomas, Quentin, Mathis et Mégane ont fondé Cheshire il y a deux ans. Les jeunes artistes puisent leur inspiration dans leurs divers répertoires musicaux, comme le rock progressif, le jazz, le métal, le post rock et même la chanson française. « Nous écoutons chacun des choses différentes et nous aimons mélanger nos influences du rock indépendant et mettre les textes en français en valeur », explique Mégane.

Le français avant tout

Comme un leitmotiv, Cheshire assume un parti-pris sur ses paroles écrites dans la langue de Baudelaire. Et c’est un véritable « voyage contemplatif » que le groupe propose. Leur univers poétique permet « plusieurs possibilités d’interprétations, plusieurs tableaux de lecture pour que chacun interprète à sa manière » continue la chanteuse du groupe. Les textes qu’elle écrit sont le point névralgique de Cheshire : la composition musicale vient souvent après. Elle se fait de la façon « la plus spontanée possible et collectivement », précise le groupe. Chaque adaptation ou arrangement est pensé à quatre.

> Dossier « A la conquête du public » : rencontre avec les artistes sélectionnés

Un premier EP

Gagnant du Tremplin musical de Brétigny-sur-Orge en 2019, Cheshire a pu travailler la scène, bénéficier d’un soutien technique et développer son univers grâce à l’accompagnement de l’équipe du Rack’Am, la scène de musiques actuelles de la ville. Un partenariat décisif pour aller vers une démarche professionnelle. Le groupe a d’ailleurs sorti son premier EP, « Absinthe », fin février, et tourné un clip pour le morceau éponyme. Ce dernier a été financé grâce à un cagnotte participative sur Ulule.  « C’est un moment très fort dans notre développement de projet », commente Mégane. Mais les artistes ne s’arrêtent pas là : ils travaillent en parallèle sur d’autres morceaux. Cet été, Cheshire a également dévoilé un live session, « Automne ».

« À côté de l’EP on a continué de composer pour élargir notre répertoire » explique Thomas. Si le groupe évoque un deuxième EP à demi-mots, rien n’est encore fixé tant il souhaite auparavant « faire maturer » leur musique et la soumettre à l’épreuve des concerts. Malgré un lancement d’Absinthe impacté par le confinement, et l’annulation d’Essonne en scène où ils devaient partager l’affiche avec Mathieu Chedid, les artistes essonniens semblent redoubler de vigueur pour faire entendre leur voix. Cheshire a réalisé ses premières dates en dehors de l’Île-de-France au mois d’août. La sortie du clip d’Absinthe, très prochainement, sera une nouvelle étape franchie pour Cheshire.

Cheshire en quelques dates

Août 2018 : concert à l’International (Paris)
Septembre 2018 : demi-finale tremplin jeunes talents musicaux de Brétigny-sur-Orge
Août 2019 : tremplin Rock en Seine
2020 : sélection Essonne en scène
28 février 2020 : sorti du 1er EP Absinthe

Photo de Une : Mathis, Mégane, Quentin (récemment remplacé par Mathieu) et Thomas – Crédit photo Manon Vermote