« Évry mon amour », un autre regard sur la ville

Les étudiants du Diplôme national des métiers d’art et du design (DNMADe) du lycée Georges Brassens invitent à regarder différemment la capitale essonnienne, à travers le projet « Évry mon amour ». Leur manière de « s’évader à Évry » s’expose en photographies et en textes, jusqu’au 1er février à l’Ensiie.

En contre-plongée, à contre-jour, zoomés ou éloignés, les regards que portent les étudiants en design du lycée Georges Brassens sur la capitale essonnienne, est l’objet de la deuxième édition d’« Évry mon amour ». Les parcs Henri Fabre, des Loges ou encore le quartier des Pyramides, par exemple, ont été observés sous des angles inhabituels.

« À trop les regarder, on en perd presque l’équilibre »

Le projet du Diplôme national des métiers d’art et du design est fait pour « donner une autre vision d’Évry » confie Ilona, une des étudiantes. Avec Fatima, Laura et Guillaume, ils ont cherché l’évasion dans le quartier des Pyramides. Leur crédo ? « Élever le regard vers le ciel » comme le proposent naturellement les bâtiments de ce quartier, et proposer « un voyage exotique ».
L’évasion à portée de rue que proposent les étudiants en DNMADe est exposée jusqu’au 1er février à l’École nationale supérieure d’informatique pour l’industrie et l’entreprise (Ensiie), (square de la Résistance) en partenariat avec l‘association Préfigurations.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Cet article vous a plu ? Faîtes-en profiter vos proches.