Jean-Pierre Lebureau, le MOF au masque de cuivre

Meilleur ouvrier de France 2015, l’ornemaniste de toiture Jean-Pierre Lebureau travaille depuis plusieurs mois sur une commande d’exception. L’œuvre – un masque en cuivre gigantesque – est un nouveau défi pour cet artisan de Brières-les-Scellés qui la réalise à la main, « comme à l’époque de Bartholdi ».

3,60 mètres de haut, 2,40 mètres de large, 100 kg de cuivre : le nouveau projet de Jean-Pierre Lebureau est impressionnant. Il exécute une commande hors-normes dans son atelier de Brières-les Scellés. Des architectes designers lui ont passé commande d’un masque en cuivre gigantesque qui pèsera en tout près de 250 kilos. L’œuvre est destinée à orner le plafond du hall d’accueil d’un hôtel de Colmar, en Alsace.

Quarante-quatre pièces de cuivre

Ce n’est certainement pas une coïncidence si Jean-Pierre Lebureau utilise une technique datant de l’époque d’Auguste Bartholdi pour cette commande. Ce dernier, avant de devenir l’illustre sculpteur de « La Liberté éclairant le monde » (plus connue sous le nom « statue de la liberté »), était né à Colmar en août 1834. « Comme à l’époque de Bartholdi, les plaques de cuivre sont assemblées et emboutées à la main avec un rivetage cuivre », explique l’artisan essonnien.

Cet article est réservé aux lecteurs enregistrés. Vous aussi, abonnez-vous pour profiter du magazine en intégralité.

S’identifierS’abonner

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Cet article vous a plu ? Faîtes-en profiter vos proches.