Territoire et société

Lepasseur de maux, l’art(r)iste qui anime le confinement

Depuis le début du confinement, un comédien agite le marché d’Étampes et sort les passants de leur torpeur. Lepasseur de maux, alias Guillaume Collignon, prête sa voix aux messages laissés par des inconnus.

« Vos mots, ma voix. » À Étampes, Guillaume Collignon est « Lepasseur de maux ». Il crie les messages laissés par des inconnus, pendant l’heure de sortie quotidienne autorisée par les restrictions sanitaires. Cet acteur de théâtre, Étampois d’origine, redoutait l’isolement et l’absence d’activité d’un deuxième confinement. « Le dernier soir avec le confinement, je me suis dit qu’il fallait que je trouve quelque chose » raconte le comédien. C’est alors qu’il a pensé au roman policier de Fred Vargas, Pars vite et reviens, et à son personnage du crieur public. Une révélation qu’il a mise en pratique dès le lendemain, au marché d’Étampes. « Dès le premier jour, ça a très bien fonctionné » raconte Guillaume Collignon qui renouvelle la performance tous les mardis et samedis matins.

« Être joyeux ensemble »

« La peste, c’est Camus, mais la grippe, est-ce Pagnol ? », « Papa, je t’aime », « Courage, la vie est belle » sont quelques-uns des messages griffonnés et glissés dans la boîte mise à disposition des passants avant chaque criée. Mais le comédien a également créé une adresse mail à cet effet, ainsi qu’une page Facebook pour représenter cette nouvelle identité qu’il incarne, Lepasseur de maux.
C’est une façon d’« être joyeux ensemble, confie-t-il. Je suis très content d’avoir autre chose que de la colère. » En effet, beaucoup de mots sont emprunts d’espoir, d’amour et d’humour.

Lepasseur de maux suit le marché, le samedi place Notre-Dame et le mardi place Saint-Gilles.
Lepasseur de maux suit le marché, le samedi place Notre-Dame et le mardi place Saint-Gilles.


Samedi dernier, le 7 novembre, Guillaume Collignon a innové en lisant un texte en préambule à la criée : « Puisqu’il faut bien commencer par un mot, je commencerai par le mien ». Entre le décompte des jours de « cette année de merde », la journée nationale de la lutte contre le harcèlement scolaire et l’anniversaire du capitaine Flam, le ton était donné. « Je ne veux pas mourir du Covid et encore moins d’ennui » a écrit un inconnu. Grâce à Lepasseur de maux, ce n’est effectivement pas encore au programme.

Lepasseur de maux

Guillaume Colligon a fait ses premiers pas dans la comédie sur ses terres natales, avec les cours d’Anne Bourgeois, à Étampes. Hors confinement, il joue notamment au sein de la compagnie Comédie et compagnie et a participé à la pièce Le gros diamant du prince Ludwig, récompensée du Molière de la meilleure comédie en 2018.

Pour contacter Lepasseur de maux et lui transmettre un message à crier : lepasseurdemaux@gmail.com ou via sa page Facebook Lepasseur de maux.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Bonjour, nous pouvons vous offrir quelques articles en consultation libre grâce à l'affichage de publicités. Beaucoup d'entre elles sont celles d'entreprises locales. Merci de désactiver votre bloqueur de publicité ou de souscrire à un abonnement au magazine. Bonne lecture sur M'Essonne !