Alexandre Laigneau, le rêve est permis

Double vice-champion de France de magie, Alexandre Laigneau écume les salles de spectacles et quitte régulièrement Ballancourt-sur-Essonne pour distiller un peu de rêve et d’illusion aux quatre coins de la France. Son métier est avant-tout une passion née lorsqu’il avait six ans. Alex le magicien serait-il un rêveur ?


Ses yeux s’illuminent lorsqu’il raconte, comment tout petit, la magie l’a attrapé. Il aurait pu devenir graphiste après son BTS, mais à l’écran d’ordinateur, il a préféré le haut de forme. Sous les lumières des projecteurs, Alexandre Laigneau découpe sa partenaire Elodie, fait disparaître des cartes, apparaître des colombes… Il est magicien professionnel et aime à faire rêver son public le temps d’un spectacle.
Tout a commencé au pied du sapin de Noël alors qu’il avait six ans : « En un mois, j’avais fini toute la boîte et j’en demandais une autre. Ça a été le premier déclic. » Jusqu’à l’âge de dix ans, ses parents lui offraient, à chaque anniversaire, des tours de magie : « Je suis né en juillet et quand je partais dans le Sud en vacances avec mes parents, il y avait toujours un magicien sur le port qui faisait des tours puis les vendait ». C’est comme cela, dit-il qu’il s’est constitué « sa propre boîte de magie ». Après les petits spectacles dans les soirées d’anniversaire, Alexandre intègre le club de magie de Paris alors qu’il est lycéen. « J’ai frappé à la porte pour voir comment cela se passait. En arrivant, je ne connaissais personne et ils m’ont dit « fais-nous un tour’ »pour voir. J’étais paniqué, je tremblais, » raconte Alexandre dans un large sourire. Le tour de ce lundi-là – une carte ambitieuse qui revient toute seule en haut du paquet – et les années d’apprentissage « dans son coin » lui ouvrent les portes d’un monde qu’il ne quittera plus.

Alexandre Laigneau a appris la magie seul, avant d’intégrer un club et d’obtenir le double titre de vice-champion de France.

Se faire une place

En deux ans, le magicien passe du statut d’apprenant à celui de coach, donne des cours aux adhérents du club et commence à faire des spectacles en tant qu’intermittent. « Mes parents m’ont dit, « si tu n’as pas ton BTS, pas de magie ». Alors j’ai tout déchiré pour l’avoir. Je suis passé du dernier de la classe à premier. » Alexandre n’avait qu’une idée en tête, faire de la magie son métier : « mes parents s’en doutaient alors ils m’ont dit de tester un an, raconte Alexandre. Finalement, je n’ai plus jamais arrêté . » Son diplôme en poche, il écume les festivals de magie et les concours pour « se faire voir et essayer de [se] faire connaître ». Pari réussi : en 2013 il est recruté dans l’équipe de France de magie. Il participe au championnat de France, en 2013 et 2018, et grimpe deux fois sur la deuxième marche du podium. De spectacles en concours, d’émissions de télévision en show de magie, Alexandre se crée un réseau, élargit sa notoriété, travaille « dans des salles plus conséquentes » et créé même un festival de magie en Île-de-France.
Depuis 2018, L’héritier de l’illusion se déroule à Ablis, dans les Yvelines, et fait la part belle à la nouvelle génération de magiciens. Spectacles, galas, ateliers d’initiation ainsi que le concours qualificatif pour le championnat de France rythment les trois jours de festival. Pour Alex le magicien, c’est une façon d’aider d’autres jeunes à se lancer dans la magie. Car percer dans le milieu du spectacle n’est « pas évident », confie le jeune homme. Pour rester sur le devant de la scène et se renouveler, le travail d’équipe est essentiel selon lui. Il compose une partie de ses spectacles avec ses deux partenaires, Elodie Lobjois et Rebecca Figuigui, dans un échange perpétuel d’idées, notamment stimulées par la musique.
Leur nouveau spectacle, Dreamer, commence par un immense cadeau rouge au pied d’un sapin de Noël et raconte le parcours d’un petit garçon rêveur devenu magicien. Cette histoire, comme celle d’Alexandre Laigneau enseignent toutes deux la même chose : atteindre un rêve n’est jamais impossible.

Alexandre entouré de ses partenaires, Rebecca (à gauche) et Elodie. Photo L.C.
Alexandre entouré de ses partenaires, Rebecca (à gauche) et Elodie. Photo L.C.
Affiche Dreamer, spectacle Alexandre Laigneau le magicien
Le jeune magicien aime raconter des histoires à son public. Son dernier spectacle, Dreamer, retrace la sienne.



Photo de Une : Dominique Dubary Loison