Le jardin médiéval, une histoire de bénévoles

Depuis six ans, une poignée de jardiniers amateurs s’investissent pour entretenir un jardin médiéval jouxtant l’église de Gometz-le-Châtel. Ce lieu de culture respectueux de l’environnement est aussi devenu celui de la convivialité.

La beauté d’un village tient aussi à la bienveillance de ses habitants. Et à leur détermination à s’investir pour le bien commun. Outre son riche passé historique et son architecture ancienne, Gometz-le-Châtel possède un petit trésor, un peu caché derrière des murets. À quelques dizaines de mètres de l’église Saint-Clair, se trouve un jardin de curé.

Un jardin en terre saine

Bien que situé sur un terrain communal, les jardiniers amateurs qui s’y affairent, s’en occupent comme de leur propre jardin. « Il y a cinq ou six ans, on a commencé à pailler, se souvient Évelyne, l’une des initiatrices du projet. Puis petit à petit, nous avons planté des choses et nous avons essayé de nous organiser. » « La première année, nous avions planté des fleurs de prairies, c’est ce qui a lancé le projet », complète Gilberte, également présente depuis le début.

Le jardin médiéval mélange plantes potagères et fleurs. Photo LC-M'Essonne
Le jardin médiéval mélange plantes potagères et fleurs. Photo LC-M’Essonne
Pour lire en intégralité

S’identifierS’abonner