Petites et grandes histoires du street art à Évry-Courcouronnes

Des visites street art sont à nouveau proposées, à Évry, par l’association Préfigurations. Tous les jeudis du mois de mai, Franck Senaud fait découvrir ce mouvement et son lien avec la ville.

Avez-vous déjà remarqué les collages détournant certains panneaux de signalisation, à Évry-Courcouronnes ? Savez-vous bien faire la différence entre graffiti et street art ? D’ailleurs, qu’est-ce exactement, et que signifie-t-il ?

visite streeet art evry par franck senaud 1 photo LC MEssonne
À Évry-Courcouronnes, les œuvres street art empruntent divers supports. Photo (c) M’Essonne

Sous la houlette de l’intarissable Franck Senaud, l’association Préfigurations propose des visites guidées pour découvrir cet art étroitement lié à la ville, et plus largement, à l’agglomération Grand Paris Sud. « Il y a plus de trois cents œuvres d’art dans la ville » commence par expliquer le guide, avant de remettre la création d’Évry dans son contexte. Le street art est lié à son statut de « ville nouvelle » et à ces immenses infrastructures prévues pour accueillir cent-cinquante mille habitants. Dans cette ville vivante, les premières œuvres urbaines ont été « un point de repère pour les gens qui vont et viennent dans la ville » explique Franck Senaud.

Ce dernier connaît la capitale essonnienne sur le bout des doigts et mène le groupe d’œuvres en œuvres. Grandioses, minuscules, cachées ou sur le point de disparaître, elles ont toutes une histoire qu’il détaille, à grand renfort d’anecdotes. Si certaines peintures sont très visibles, d’autres peuvent être cachées, comme celle de Lek et Sowat, sur le toit d’un immeuble.

D'autres œuvres tendent à disparaître au fil du temps et seul un fin observateur peut les distinguer. Ici, une œuvre de Monkey Birds. Photo (c) M'Essonne
D’autres œuvres tendent à disparaître au fil du temps et seul un fin observateur peut les distinguer. Ici, une œuvre de Monkey Birds. Photo (c) M’Essonne

En pratique :
Les premières visites guidées, qui se sont déroulées jeudi 6 mai, permettaient d’appréhender la naissance historique du mouvement. Le jeudi 20 mai sera consacré au rapport entre le graffiti et le street art, puis le jeudi 27 mai permettra de découvrir des œuvres au-delà de l’hyper centre-ville. Visites d’environ une heure, à 14h, 15h et 16 heures, sur réservation à street.préfigurations@gmail.com
Pour aller plus loin et découvrir le street art à Évry-Courcouronnes : prefigurations.com (documentation, bibliographie, carte des œuvres)

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Cet article vous a plu ? Faîtes-en profiter vos proches.