Itteville a fêté son premier Printemps des poètes

Concours de poésie, captation vidéo, exposition de plein air : pour sa première participation au Printemps des poètes, Itteville a mis un pont entre différents arts.

« On se s’attendait pas à recevoir autant de poèmes » confie Muriel Quoy, la responsable du service culturel et événementiel d’Itteville. En effet, le concours de poésie organisé à l’occasion de cette première participation au Printemps des poètes, a mobilisé une cinquantaine de participants. Les textes sont arrivés des quatre coins de la France, mais aussi de l’Espagne, des Canaries, du Maroc, du Sénégal ou d’Inde.

Les poèmes gagnants : 1 – Désir toujours, Muriel Quoy (Itteville) ; 2 ex-aequo Vagues… Au corps, Pierre Allard (Nîmes), Le désir de s’enraciner, Ahmed Tidiane Ly (Sénégal) ; 3 – Je voudrais m’envoler, Annabelle Sarfatti, 12 ans (Kremlin-Bicêtre).

Une adaptation pluridisciplinaire

Pour ce premier Printemps des poètes ittevillois, le service culturel a imaginé une reconstitution pluridisciplinaire de l’événement. Déjà, depuis le 19 mars, les poèmes s’affichent sur le mur d’enceinte de la mairie, sur de grands panneaux, s’offrant à l’œil des passants. En parallèle, musique, dessin et poésie ont été assemblés dans une vidéo (voir ci-dessous) réalisée spécialement pour l’événement depuis l’espace Brassens.

Le duo Toan'Co a participé à la vidéo avec sa poésie urbaine. Photo (c) service culturel Itteville
Le duo Toan’Co a participé à la vidéo avec sa poésie urbaine. Photo (c) service culturel Itteville

L’association locale de théâtre, Tirade et chant, prête sa voix à une sélection de poèmes reçus, tandis que le duo Toan’Co interprète ses morceaux de poésie urbaine. « C’est un peu notre identité, la poésie. Notre style, c’est de la poésie urbaine, c’est-à-dire plus ancrée dans le quotidien, dans le réel » explique Antoine, le chanteur.

L'aquarelliste Élise Robineau a également croqué la lecture d'un poème.
L’aquarelliste Élise Robineau a également croqué la lecture d’un poème.


Pour l’occasion, les pinceaux de l’aquarelliste Élise Robineau ont également été mis à contribution pour croquer une scène de lecture de poème.

La vidéo du Printemps des poètes 2021 à Itteville, sur le thème du désir (à retrouver également sur ce lien Youtube)

Les derniers articles :

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Cet article vous a plu ? Faîtes-en profiter vos proches.