À Vert-le-Grand, cette bibliothécaire qui a choisi d’œuvrer « dans la cour des grands »

Résidences d’écrivains, expositions, ateliers, conférences… Pendant onze ans, la directrice de la médiathèque de Vert-le-Grand a développé des actions culturelles qui rayonnent bien au-delà de la commune. À l’occasion de son départ à la retraite, Françoise Roques revient sur cette décennie au service de la culture en milieu rural, où rien n’est impossible.

Françoise Roques pose fièrement devant un tableau d’Alain Briand, accroché au mur de la médiathèque. L’artiste local y a peint « La médiathèque » et ses étagères de livres, ses revues et son espace informatique. Le tableau, acheté par la commune de Vert-le-Grand, représente en quelques coups de pinceaux, le résumé coloré d’une fin de carrière pour la bibliothécaire. Amoureuse des arts, des sciences et de la culture en général, Françoise Roques a œuvré pendant onze ans dans cette commune rurale de près de 3000 habitants. Soutenue par son équipe et son élue à la culture, elle a pu « faire des actions culturelles dans la cour des grands » résume-t-elle en riant.

Cet article est réservé aux lecteurs enregistrés. Vous aussi, abonnez-vous pour profiter du magazine en intégralité.

S’identifierS’abonner

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Cet article vous a plu ? Faîtes-en profiter vos proches.