Territoire et société

Le château de Marcoussis sélectionné par la Mission Bern

Cet après-midi, lundi 30 août 2021, en présence de Stéphane Bern, les partenaires de la Mission patrimoine ont révélé les lauréats 2021. En Essonne, le château de Montagu, à Marcoussis, pourra restaurer sa tour Henri IV.

Après le portail sculpté de la basilique de Longpont-sur-Orge, les miroirs d’eau du domaine de Méréville et le jardin Art-déco de Lardy, la Mission Bern profite cette année au projet de la tour du château de Montagu à Marcoussis. Ce dernier projet, estimé à 660 000 € a retenu l’attention du jury. La tour Henri IV, appelée aussi « tour des oubliettes » est un vestige du XVe siècle voué à devenir « un lieu d’exposition, de travail ou de pédagogie » a expliqué Patrick Bourgueil, le président de l’association historique de Marcoussis (AHM).

Tour du château de Marcoussis, Essonne. Photo LC-M'Essonne
Le tour de 17 mètres de haut sera l’objet de travaux début 2022. Photo LC-M’Essonne

Situé sur les terres de la Fondation des apprentis d’Auteuil, le château a une forte tradition d’accueil de scolaires, de découverte de métiers et de réinsertion à l’intention des jeunes. Ces thématiques fortes, qui sont la signature de l’AHM, ont été très appréciées par la Mission patrimoine.

«  Je vois le bien que vous faîtes à l’humanité »

Patrick Bourgueil, président de l'association historique de Marcoussis, et Stéphane Bern, chargé de la Mission patrimoine. Photo (c) LC-M'Essonne
Patrick Bourgueil, président de l’association historique de Marcoussis, et Stéphane Bern, chargé de la Mission patrimoine. Photo (c) LC-M’Essonne

« Ce site répond à tout ce que j’aimerais que l’on retienne de la mission que je porte, a déclaré Stéphane Bern, chargé de la Mission patrimoine. Avant tout, derrière les pierres, il y a des femmes et des hommes. […] À quoi servirait de sauver le patrimoine pour refaire une tour Henri IV qui serait dans 50 ans à nouveau en ruines ? […] Restaurer le patrimoine, ce n’est pas seulement pour faire joli. C’est à la fois de l’identité, de l’histoire, notre passé ; c’est de la convivialité. »

« Restaurer le patrimoine, ce n’est pas seulement pour faire joli. C’est à la fois de l’identité, de l’histoire, notre passé ; de la convivialité. »


Stéphane Bern a également « salué » l’action menée avec les apprentis d’Auteuil : «  je vois le bien que vous faîtes à l’humanité » a-t-il déclaré.
Le travail du président de l’association a été salué à plusieurs reprises, et notamment par Olivier Thomas, le maire de Marcoussis, et Jean-Marc Sauvé, président de la Fondation des apprentis d’Auteuil.

De gauche à droite : Denis Dugord, directeur du lycée horticole Saint-Antoine ; Patrick Bourgueil, président AHM ; Stéphane Pallez, PDG de la Française des jeux ; Olivier Thomas, maire de Marcoussis ; Stéphane Bern, chargé de la Mission Patrimoine ; Marie-Georges Pagel-Brousse, président de l'Union Rempart ; Jean-François Hebert, DG des patrimoine et de l'architecture ; Célia Verot, DG de la Fondation du patrimoine ; Jean-Marc Sauvé, président de la Fondation des Appprentis d'Auteuil. Photos (c) LC- M'Essonne
De gauche à droite : Denis Dugord, directeur du lycée horticole Saint-Antoine ; Patrick Bourgueil, président AHM ; Stéphane Pallez, PDG de la Française des jeux ; Olivier Thomas, maire de Marcoussis ; Stéphane Bern, chargé de la Mission Patrimoine ; Marie-Georges Pagel-Brousse, président de l’Union Rempart ; Jean-François Hebert, DG des patrimoine et de l’architecture ; Célia Verot, DG de la Fondation du patrimoine ; Jean-Marc Sauvé, président de la Fondation des Appprentis d’Auteuil. Photos (c) LC- M’Essonne

La Mission Bern, menée conjointement avec la Fondation du patrimoine, le ministère de la Culture et la Française des jeux, a permis de récolter plus de 72 millions d’euros depuis son lancement en 2018, grâce à la vente des tickets à gratter dans 30 000 commerces. L’an dernier, 25 millions d’euros avaient été récoltés. Ces fonds serviront à financer les travaux de projets lauréats. À Marcoussis, la tour sera consolidée et un nouvel escalier, accolé à la façade devrait voir le jour. Les travaux débuteront début 2022 et dureront jusqu’au mois de septembre.

Découvrir le château de Marcoussis :

Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page